Tuto couture – Petit sac à dos

Ce mois-ci j’ai un peu de temps alors je reviens après une très longue pause avec un petit chouchou que j’adore ! Aussi bien pour les mamans que pour les pitchounes, y’en a pour tout le monde 🙂 Cousu et testé depuis plus d’un an déjà, j’écris enfin un tuto… Ce sac à dos que l’on peut qualifier de sac à main à dos pour être honnête (bien trop petit pour être un vrai sac à dos) est beaucoup trop mignon et bien pratique. Alors pourquoi se priver du plaisir de pouvoir dire « Oui, c’est moi qui l’ai fait » ?  Je me suis inspirée d’un vieux sac que j’ai trouvé dans mes jouets de petite fille. Cette réalisation ne présente aucune réelle difficulté mais il faut être assez consciencieux, bien faire les choses dans l’ordre et bien sûr ne pas perdre patience !

Faites-le dans le matériau qui vous fait plaisir ! Ca marche avec tout, à condition que le tissu soit un minimum adéquat évidemment, ne vous amusez pas à le faire en jersey ou en organza si vous voulez un résultat qui ressemble à quelque chose d’utilisable. Bref, ce que vous voulez d’assez épais et pas élastique (les tissus d’ameublement font de super sacs, si vous avez ça qui traine dans vos placards ! ) Pour ma part, j’ai tout fait en récup’. Mon premier essai était en toile enduite qui servait initialement de nappe. Avantages : c’est rigide, solide et imperméable ; inconvénient : plus compliqué à coudre, surtout lorsque les couches s’accumulent mais le résultat est quand même top ! Et celui que j’utilise ici en modèle provient de vieilles chemises en coton et d’un vieux drap pour doublure. (Je récupère beaucoup de « vieux » si c’était pas encore très clair… Que je garde au fond des tiroirs jusqu’à trouver l’opportunité parfaite pour les utiliser)

 

Donc, vous aurez besoin de :

  • tissu pour l’extérieur du sac d’au moins 86 cm de long
  • tissu de préférence fin pour la doublure
  • un système de fermeture (moi j’ai choisi le bouton aimanté)
  • de quoi poser des oeillets
  • Quatre anneaux pour les brettelles (n’ayant plus d’anneau pour mon second sac j’ai pris des ronds de clé, ça fait le job !)
  • [facultatif] un morceau de feutrine pour renforcer le fond
  • [facultatif] une petite fermeture éclair si on veut coudre une poche intérieure
  • et comme toujours, une bonne paire de ciseaux et une machine à coudre !

Maintenant que le matériel est rassemblé, y’a plus qu’à !

1- Imprimez et découpez le patron ci-dessous. Attention, à imprimer sans marge. Il faut être enregistré pour pouvoir le télécharger.

patron_sac_a_dos.pdf

Merci de ne pas utiliser ce modèle à des fins commerciales. 

2- Découper dans le tissu extérieur les formes de 1 à 11. Moi j’ai utilisé deux couleurs : vert pour le 1 (x2), 2 (x2), 3, 4 (x1), 5 (x2), 6 (x2), 7 (x2), 8 (x2) ; et bleu pour le 2 (x2), 4 (x1), 5 (x2), 9, 10, 11. Attention, pour la figure 1, ne découper la fente de la poche que pour l’arrière. Puis découper les formes 3, 12 et 13 dans le tissu intérieur. Faites les choses bien (pas comme moi…) et repassez vos pièces avant de coudre 😉

2- Tout d’abord, on s’occupe de la poche arrière.

2.a- Plier en deux dans la longueur la pièce 11 (joli côté à l’extérieur) et la coudre sur le petit côté de la pièce 12 (endroit contre endroit). Replier manuellement ou au fer à repasser les côtés de la fente. Puis placer le rebord (pièce 11 maintenant pliée) à la limite du côté supérieur de la fente et épingler. ATTENTION : Ici, je me suis trompée car mon endroit et mon envers de doublure a la même tête et j’ai épinglé le rebord du mauvais côté et on voit la couture à l’intérieur de ma poche (pas maligne…). Donc, faites bien attention à mettre la couture du rebord en dessous (contre l’envers du tissus extérieur) pour qu’elle soit bien cachée de l’intérieur de la poche !

2.b- Retourner la pièce et surpiquer à 1mm du bord le dessous de la poche.

2.c- Replier la poche intérieur (pièce 12) et l’épingler avec le bord supérieur de la fente (endroit contre endroit). Coudre à 5mm du bord. Attention à ne coudre que ces deux couches et ne pas coudre la face extérieure du sac. Passer au point zigzag le bord qui risque de s’effilocher. Retourner la pièce, rentrer les deux petits triangles de la fente s’ils sont encore sortis puis surpiquer les trois côtés restants de la fente à 1mm du bord.

2.d- Enfin, coudre les côtés de la poche intérieure (sans coudre la pièce extérieure). Et voilà notre première poche de prête !

3- Ensuite, on s’occupe du corps du sac.

3.a- Plier en deux (joli côté à l’extérieur) une pièce 2 et l’épingler à la base de sa soeur jumelle (ce qui sera le côté latéral et sa poche). Attention, le côté latéral est légèrement plus large à la base qu’en haut. Plier une marge de 1cm sur la base du triangle 8, le plier en deux et l’épingler à 3cm de la base du côté latéral. Le côté « ouvert » du triangle doit être vers le haut. Enfin, coudre cet assemblage à la pièce avant et arrière du sac (pièce 1) endroit contre endroit. Puis répéter l’opération pour l’autre côté.

 

3.b- Epingler endroit contre endroit la pièce du dessous (numéro 3) avec les côtés du sac. Pour m’aider, je marque le milieu de la face arrière et le milieu du côté plat de la pièce 3 que j’aligne. Coudre à 1cm du bord puis découper des fentes au niveau des arrondis.

3.c- [facultatif : pour renforcer le dessous du sac] Découper la forme intérieure (sans la marge) de la pièce numéro 3 dans de la feutrine et la coller/coudre dans le fond du sac. Ici je n’ai pas utilisé de colle car elle serait passée à travers mon coton donc j’ai fait quelques points en vague pour m’assurer que la feutrine ne bougera pas.

4- La doublure.

4.a- [facultatif : pour faire une poche intérieure] J’ai oublié cette étape dans ma conception donc je ne peux pas l’illustrer, mais si vous voulez une poche intérieure (avouons-le, c’est plutôt indispensable dans le sac d’une femme), c’est maintenant ! Prendre une des deux pièces 12, y faire une fente et refaire l’étape 2 précédente pour une poche sans fermeture. Pour mettre une fermeture, vous pouvez reprendre l’étape 2 aussi mais y intégrer la couture d’une fermeture éclair à la place du rebord (pièce 11).

4.b- Coudre ensemble les côtés latéraux des deux pièces 12, endroit contre endroit. Puis coudre le fond du sac (reprendre l’étape 3.b).

4.c- Coudre le rebord intérieur (pièce 9) sur le bord supérieur de la doublure (endroit contre endroit) à 1cm du bord. Une fois qu’on a cousu tout autour, coudre perpendiculairement pour fermer le rebord (si possible dans l’alignement de la couture de la doublure).

 

5- Passons maintenant à la partie supérieure du sac.

5.a- Coudre les deux parties de la anse endroit contre endroit et la retourner comme une chaussette. Pour m’aider à la retourner, j’insère un ruban entre mes deux coutures, je sécurise un côté (avec un point assez large) et je tire de l’autre. Je surpique ensuite à 1mm de chaque bord. Et je réitère l’opération pour les deux bretelles.

5.b- Coudre endroit contre endroit les deux pièces 4 (dessus du sac) sur les trois côtés arrondis. Découper des fentes dans les arrondis, retourner comme une chaussette et surpiquer à 1mm du bord.

5.c- Placer à l’intérieur du sac la doublure (envers contre envers). Plier à la main ou à l’aide du fer à repasser la marge de 1cm des bords supérieurs et les épingler ensemble.

5.d- Insérer bien au milieu de la face arrière et entre le sac et sa doublure le rabat du dessus. L’épingler puis venir marquer à la craie l’emplacement du fermoir. J’ai fait un rabat bicolor mais je regrette de ne pas avoir mis le côté bleu sur le dessus pour assortir avec les poches latérales. A vous de voir !

5.e- Placer le fermoir aux endroits retenus en faisant attention de ne prendre qu’une couche de tissu. Au niveau du rabat, il faut donc glisser la main à l’intérieur pour que le fermoir ne soit posé que sur une face. Et au niveau du sac, l’insérer entre le tissu extérieur et la doublure pour un résultat plus joli. Si vous avez peur que votre tissu soit trop fin, vous pouvez insérer sous le fermoir un carré de tissu plus rigide pour renforcer la fermeture.

 

5.f- Ensuite, placer bien centrées les deux bretelles puis les deux côtés de la anse entre le rabat maintenant en place et l’extérieur du sac.  Sécuriser le tout avec des épingles puis coudre en surpiqure tout le tour du sac. Pour plus de sécurité, je suis repassée avec un point zigzag serré les bretelles et la anse qui seront le plus en tension plus tard.

A ce stade, on peut déjà être fier de nous, ça commence à fortement ressembler au produit voulu !

6- Maintenant, on s’occupe des bretelles !

6.a- Plier les côtés en longueur des pièces 7 et surpiquer à 1mm du bord. Plier en deux et insérer à chaque sommet des triangles déjà cousus dans le dos du sac. ATTENTION : placer vos deux anneau dans cette petite boucle avant de coudre. Surpiquer les deux arrêtes du triangle. Ici, j’ai pu coudre à plat, ce qui est un peu plus simple car j’ai glissé les ronds de clé dans la boucle par la suite.

6.b- Maintenant, c’est l’heure de régler nos bretelles ! Tout d’abord, glisser les anneaux dans la boucle qu’on vient de coudre s’ils n’y sont pas encore. Ensuite, insérer la bretelle dans les deux anneaux puis repasser dans le premier. Eh voilà, le tour est joué !

6.c- On finit les bretelles en repliant le bout une fois puis deux avant de coudre pour sécuriser le tout.

7- Enfin, la dernière étape : la coulisse !

7.a- Faire les trous et placer les oeillets comme sur les photos ci-dessous. Il y en a deux sur les extrémités des côtés, et quatre sur les faces avant et arrière, placés plutôt sur l’extérieur.

7.b-  Si vous avez de la jolie corde, n’hésitez pas à l’utiliser, ça sera très joli et beaucoup plus simple. Sinon, plier en quatre dans la longueur la pièce n°10 (c’est-à-dire replier les bord vers le milieu puis plier en deux par dessus). Puis coudre à 1mm du bord.

7.c- Enfin, découper dans une chute de tissu un rectangle de 3,5cm x 7cm. Plier les bords dans la longueur de 1cm et surpiquer à 1mm du bord. Replier un côté en dépassant un peu le milieu du rectangle puis replier le deuxième côté de quelques mm ainsi qu’au milieu du rectangle. Sécuriser le tout en cousant toutes les couches au milieu.

7.d- Pour finir, passer la cordelette dans les oeillets puis glisser les extrémités dans cette double boucle que l’on vient de créer. Enfin, faire des noeuds au bout pour sécuriser.

 

8- On peut désormais apprécier notre jolie création. N’oubliez surtout pas d’être fière de vous, l’auto-reconnaissance c’est important ! Et bien évidemment, vous pouvez dès à présent vous pavaner dans la rue avec votre nouveau sac au top de la classe !

Laisser un commentaire