Vivre confortablement c’est vivre dans un legging – Tuto couture

Le legging c’est la vie. C’est vrai quoi c’est un bonheur à porter, pourquoi on s’embête à porter des jeans où le simple fait de s’accroupir est une punition à part entière ? En dehors du bureau où une pression sociale m’empêche d’en porter un, eh bien je vis dedans jour et nuit ! J’en ai des fins, des épais, des pour ne pas me faire dévorer par les moustiques en été et des pour ne pas geler sous mes pantalons en hiver, voire des j’m’en fou c’est comme un pantalon le week-end et en plus ça peut aussi faire pyjama. Franchement, quoi de mieux ?  Problème : je finis par les trouer à force de traîner partout avec…

Du coup l’autre jour j’ai décidé de me lancer dans la confection de mon premier legging, ça ne me paraissait pas très compliqué alors pourquoi pas ? Et si on ne le regarde pas de trop près, eh bien moi je trouve le résultat très beau ! Je partage ce tuto pour toutes celles ou ceux qui veulent se lancer eux aussi à la poursuite du confort.

Attention, cet article ne découle que de mon expérience personnelle et ne correspond pas à l’enseignement de  techniques professionnelles.

Matériel nécessaire :

    • Tissus élastique,
    • Un élastique large,
    • Une bonne paire de ciseaux et une machine à coudre !

J’ai utilisé un joli jersey maillé bleu canard pour l’occasion. Il est relativement épais, celui-là restera probablement dans les tiroirs d’hiver. Et j’ai utilisé pour la taille un élastique de 4cm de largeur.

Si vous avez déjà un patron, c’est parfait. Passez directement à l’étape suivante ! Moi je n’en avais pas donc je me suis armée de feuilles, d’un crayon, d’une pointe et de mon legging préféré.

1- Se faire un joli patron

1.1- Première étape : le support. J’ai scotché deux feuilles A3 qui traînaient dans mon bureau pour couvrir la longueur de mon legging plié en deux, mais ça marche aussi avec du A4.

1.2- Je retourne mon legging pour avoir les coutures bien à plat. Avec ma pointe, je viens piquer au niveau des coutures jusqu’à ce que cela traverse le tissus et la feuille, en faisant tout le tour. Moi j’utilise cet outil là que j’ai eu dans mon kit de pressions pour faire les pré-trous, mais n’importe quel objet fin et pointu fera l’affaire.

J’ai maintenant un demi-legging dessiné en petits trous sur ma feuille. Je fais attention à bien tracer les deux courbes au niveau de la taille pour l’avant et l’arrière, comme sur la photo ci-dessous. (Eh oui mesdames, notre derrière prend plus de place que l’avant… ) 

1.3- Je joins au crayon tous les petits trous afin de retracer le contour de mon legging.

1.4- Maintenant c’est le moment de décider si on veut un legging plus long, plus court, taille haute ou basse. On rallonge ou raccourcit selon nos envie !

1.5- Je rajoute une marge de 1cm tout autour, sauf au niveau des chevilles, où je mets 2 cm pour avoir la place de faire mon ourlet. Au niveau de la taille, on laisse 2 x la largeur de notre élastique + 1,5 cm. (Cette dernière marge n’est pas existante sur le mien, faute de papier, je comptais le découper directement sur le tissus…)

1.6- On se met un petit signe du côté plat pour se rappeler que le tissus devra être plié à cet endroit (à l’arrière du pantalon). Sur la photo vous verrez des petits FOLD parce que ben c’est plus court en anglais alors moi je vais toujours au plus simple…

1.7- On découpe le long des marges et le patron est prêt !

2- La découpe

2.0- Personnellement, je lave au préalable mon tissus parce qu’à choisir je préfère qu’il rétrécisse avant qu’après l’avoir cousu.

2.1- On vient épingler ou pincer notre tissus plié en deux et puis on découpe tout autour. On fait attention à découper chacune des deux parties de part et d’autre de la pliure au niveau des deux courbes de la taille. Et on refait le travail une deuxième fois en faisant attention de la faire symétrique à la première si vous avez un endroit et un envers.

Attention : si, comme moi vous avez eu la flemme de refaire votre patron pour inclure correctement la taille, eh bien n’oubliez pas de laisser suffisamment de marge pour y placer cet énorme élastique bien entendu ! Vous l’aurez compris, tête en l’air comme je suis, je n’ai pas laissé suffisamment de place, donc j’ai rajouté la ceinture après et j’en ai profité pour faire un petit croisé devant, eh bien parce que je pensais que ça serait simple et joli, mais ce n’était pas si simple que ça à ajouter… L’explication est à part pour celles qui sont tout de même charmées par cet atout !

Bon normalement maintenant on a deux jambes ouvertes qui ressemblent à peu près à ça et maintenant à nos machines !

2.3- Si vous avez utilisé un matériau qui s’effiloche, il sera peut-être nécessaire de faire les bords au point zig-zag.

3- Et enfin : la couture !

3.1- Je couds les jambes une à une, endroit contre endroit, à 1cm du bord. Je commence par le bas et je remonte histoire de ne pas me retrouver avec deux bords inégaux en bas. Je m’arrête au niveau de l’entrejambe (la petite pointe de notre patron). Je recommence l’opération avec la deuxième jambe.

3.2- Vient maintenant le moment de rassembler les deux jambes. Je joins les bords avant et les bords arrière à l’aide d’épingles. Le bord avant devrait être plus bas que l’arrière.

Je couds de haut en bas les deux jointures, à 1 cm du bord, jusqu’à atteindre l’entrejambe.

A ce stade là, on a déjà un joli pantalon, il ne me manque plus que les extrémités.

Je vous conseille de faire un premier essai pour vérifier que tout vous va correctement. Pour ma part j’ai dû considérablement rétrécir la largeur des jambes et du ventre qui étaient trop larges.

3.3- Si vous avez bien suivi le tuto et laissé suffisamment de marge au niveau de la ceinture, alors :

3.3.1- Mesurez l’élastique à votre taille. Il doit être très très légèrement tendu. Puis découpez à la longueur désirée + 2 cm.

3.3.2- Je n’ai pas voulu faire de coulisse pour mettre l’élastique de peur d’avoir un effet plissé qui n’est pas du tout le rendu que je recherche, j’ai donc décidé de coudre la ceinture à l’élastique. Mais une coulisse est tout à fait possible. Dans ce cas, faites le 3.3.3 après le 3.3.4, après avoir glissé l’élastique dans la ceinture cousue au préalable (avec une ouverture) puis refermé à la main à l’aide d’un point invisible.

3.3.3- Cousez les deux extrémités de l’élastique ensemble en les faisant se recouvrir de 2 cm afin de former la ceinture fermée. Cousez avec un point zigzag de chaque côté du recouvrement. Pour illustrer, je mets l’exemple sur un mini élastique.

          3.3.4- Placez maintenant l’élastique sur le pantalon puis repliez la ceinture par dessus, en coiçant la marge de 1 cm dessous. Epinglez tout autour puis cousez à 4mm du bord inférieur avec un point zigzag.

Si vous êtes tentées par la ceinture croisée, les explications seront ici dans un futur relativement proche.

3.4- On finit par un ourlet aux chevilles : on plie une première fois d’un petit centimètre puis une deuxième fois avant de coudre à 2mm du bord.

4- Let’s enjoy

Well done ! Tu as fabriqué ton propre legging, ça en jette non ? Après l’effort, le réconfort, il ne te reste plus qu’à te caler devant une bonne série dans ta tenue la plus confortable de ta garde-robe, ou bien aller faire ton jogging demain matin à la fraîche, au choix !

Youpi !! J’ai décidé de l’appeler Léopold, et ça lui va très bien !

Laisser un commentaire