Tuto couture – Couvercle alimentaire lavable – Réduisons nos déchets !

Je n’ai pas un mode de vie zéro-déchets, mais j’ai conscience du suremballage et de la quantité énorme de déchets généré par jour, et j’essaye d’améliorer mon impact un peu plus chaque jour en faisant plus attention. L’utilisation des emballages plastiques a de graves conséquences sur les écosystèmes marins. Cette étude estime que d’ici 2050 il y aura plus de plastique que de poissons (niveau poids) dans les océans ! Bref, on sait tous que le plastique c’est pas tip top pour notre jolie planète…

Pour ceux qui veulent des astuces réduire ses déchets dans la salle de bain, je montre ici comment faire de jolis cotons démaquillants lavables et ici comment remplacer nos serviettes hygiéniques. N’hésitez pas à y aller faire un tour !

Un soir, alors que j’emballais de nombreux restes après une soirée crêpes, je me suis dit que j’utilisais quand même une quantité assez conséquente de film plastique alors que c’est à usage unique ! J’ai donc cherché sur notre cher Internet les alternatives existantes au film étirable et j’ai trouvé cette idée qui m’a de suite emballée (eh oui !). Aujourd’hui je partage avec vous l’un de mes tout premiers projets couture dans lequel je m’étais lancée il y a quelques mois maintenant et qui me tient très à cœur.

J’ai tenté de reproduire les différents tutos que j’avais trouvé avant d’aboutir à cette méthode là. Elle est plus rapide que ce que j’ai pu lire, ce qui est plutôt chouette quand tu veux en avoir de toutes les tailles pour tes restes du soir même. En règle générale, je ne suis pas une grande adepte de l’élastique apparent, mais je trouve que ça rend bien sur ces petites charlottes et puis c’est tellement moins enquiquinant à coudre !

Pourquoi adopter ces couvercles lavables ? J’ai trouvé quelques bonnes raisons :

  • Fini les déchets inutiles
  • C’est fun et rapide à coudre
  • On trouve des motifs de ouf sur les cotons enduits, on peut donc se faire plaisir !
  • Du coup, vous aurez le frigo le plus sexy du quartier

Ok, il faut les laver de temps en temps, mais honnêtement c’est pas si embêtant que ça, moi je les glisse dans mes machines normales, c’est pas comme si ça prenait de la place et ça sèche à la vitesse de l’éclair.

Assez de blabla, passons à l’action !

Matériel nécessaire :

  • Coton enduit de préférence,
  • Un élastique de 2 à 3cm de largeur,
  • Un bol ou saladier modèle,
  • Une bonne paire de ciseaux et une machine à coudre !

1- Je pose mon saladier à l’envers sur mon tissus et j’en trace le contour au crayon.

2- Je trace un deuxième cercle 5cm plus large (en rayon). Mon coupon étant relativement étroit, je n’ai pu rajouter que 4cm, mais c’est un peu juste et cela donne moins de liberté si l’on a des plats de taille différente. Vous pouvez tracer le cercle au compas si vous avez, avec une règle puis à la main ou adopter la technique de flemmards comme moi, en faisant tourner un crayon ficelé autour du point central, mais il ne faut pas être une maniaque du cercle circulaire.
Une fois le grand cercle tracé, découper.

3- Je prépare mon élastique et je règle ma machine sur un point zigzag (point 3 ou 4 sur ma photo). Pour ma part, l’élastique que j’ai dans les tiroirs est bien trop large, je l’ai donc coupé en deux dans la longueur. Ce n’est pas l’idéal, mais bon on bidouille comme on peut !

Petite précision importante : je ne coupe pas mon élastique avant de coudre ! Les différents tutos que j’ai pu voir indiquent de couper l’élastique à une longueur un peu inférieure au périmètre de mon saladier, de coudre les deux extrémités puis de l’épingler tout autour du cercle avant de coudre. J’ai essayé une fois, je ne vous le conseille pas, c’est une galère monstre à épingler, l’élastique n’est jamais tendu de la même façon partout, et il n’y a pas meilleur moyen pour se retrouver bête à la fin parce que l’élastique est trop court.

4- J’installe le tissus face endroit vers le haut, et je viens poser mon élastique (encore accroché à ma bobine du coup) par dessus, avec un petit centimètre de recouvrement latéral. Je pose mes premiers points à environ 4mm du bord de l’élastique en laissant 1cm de longueur dépasser derrière le pied de biche. Je tends ensuite l’élastique devant moi et je commence à coudre.

 

Rapidement le fait de tirer l’élastique vers l’avant va devenir gênant, car le pied n’avance plus et on fait du surplace !  De plus le tissus va venir se plisser à l’arrière du pied de biche, ce qui va aussi nous gêner. Tout l’art de cette couture va donc résider dans une gymnastique des doigts pour tenir le tissus tendu derrière, tout en tendant l’élastique devant et de façon à suivre le cercle… Ne vous inquiétez pas, rien d’infaisable, il faut juste attraper le coup de main.

On continue ainsi, en tendant de tous les côtés tout en faisant le tour du cercle. Normalement, on a quelque chose qui ressemble très vite à une charlotte, et ça nous donne presque envie d’aller prendre une douche pour l’essayer !

5- Lorsque arrive le moment tant attendu où on a enfin fait le tour, on peut couper cet élastique dont le rouleau nous gêne depuis le début. N’oubliez pas de le couper un peu plus court car il devra être tendu, mais il faut laisser au minimum 6 ou 7 mm de recouvrement entre les deux extrémités.
Pour ne pas se faire coudre les doigts on épingle les deux extrémités de l’élastique entre eux, on tend, puis on coud les quelques centimètres restants !

6- Pour finir, on vient coudre les deux extrémités de l’élastique dans le sens de la largeur avec un point zigzag. Si votre recouvrement est large, faites deux coutures, de part et d’autre du recouvrement.

7- Bravo !! Il ne vous reste plus qu’à faire double dose de riz ce soir pour être sûr d’avoir de quoi accessoiriser votre frigo.

6,5- Bon, on va pas se mentir, selon l’épaisseur du tissus qu’on utilise c’est plus ou moins facile. J’ai beau l’avoir fait des dizaines de fois, ça ne m’empêche pas de faire des ratés. J’ai voulu coudre un deuxième couvercle juste après le premier, dans ce coton enduit bien trop parfait pour sa destiné. Mais c’était un petit peu plus compliqué niveau gymnastique des doigts et une fois terminé, eh bien il avait un petit défaut… Oups. C’est pas grave, on bidouille, on recoud et ni vu ni connu, c’est le couvre chef le plus canon de mes plats !

10 Replies to “Tuto couture – Couvercle alimentaire lavable – Réduisons nos déchets !”

  1. Je suis ravie ! Je ne tirais pas assez l’élastique pour les 2 premiers , le 3ème que j’ai fait est mieux . J’ai commandé le tissu à tissu des ursules .
    Merci pour votre partage

  2. Bonjour, j’adore et j’aimerais faire de même.
    J’ai juste une question : faut-il prendre un coton enduit spécial pour le contact alimentaire ? si oui où le trouve-t’on ?

    1. Bonjour ! Merci beaucoup 🙂
      Pour le coton enduit, c’est au choix ! Si tu veux opter sur un coton plus écologique pour un contact alimentaire, je te conseille de te tourner vers les tissus Oeko-Tex, qui sont certifiés, trouvables aux mêmes endroits que tu achètes ton tissus habituellement ! Sur internet ou dans une boutique de tissus.
      Bonne couture !

  3. bonjour, mieux vaut’il prendre un tissu, style tissu d’ameublement, ou plutôt un tissu plus léger. bonne fin de journée

    1. Bonjour !
      Il vaut mieux prendre un tissu imperméable ou du moins enduit pour conserver au mieux les aliments et éviter que l’humidité s’évapore à travers le tissu. C’est pourquoi cela ne marche pas avec du coton simple.

  4. Je cousais un biais autour et glissais un élastique à l’intérieur !Un peu galère. Cette astuce est plus simple ,bravo je vais l’utiliser .Merci

  5. Trop cool,très joli et pratique pour le « pas de place »

    1. Merci ! 🙂 oui c’est super pratique, je m’en sers tous les jours et j’en suis vraiment ravie !

  6. Super génial fantastique.
    Non seulement cela mettra de la gaité dans mon frigo mais en 0lus c’est une idée très pratique et qui ne prend pas de place dans mon placard.
    Merci

    1. Oui !! J’espère voir les tiennes bientôt ! 😉

Laisser un commentaire